Encadrement par privilèges

L’ENCADREMENT PAR PRIVILÈGES À L’ÉCOLE HUBERT-PERRON

L’encadrement par privilèges a pour buts de faire respecter les règles de vie de l’école, de récompenser ceux qui s’y conforment, de favoriser le développement des habiletés sociales, de renforcer le sentiment d’appartenance à l’école et d’augmenter l’estime de soi (école Notre-Dame du-Canada 2009).

DÉROULEMENT

Les enfants doivent se mériter des coupons privilèges en adoptant des comportements prosociaux. Chaque activité est associée à un prix (coût en nombre de coupons privilèges). Lors de la période d’achat, les élèves choisissent une activité selon le nombre de coupons privilèges qu’ils ont cumulés. L’encadrement par privilèges est comparable à un « système d’émulation » appliqué au niveau de l’école.

Les enseignants déterminent une date pour l’activité privilège et l’affiche afin que les élèves puisent l’avoir en mémoire.

Les enfants ont jusqu’à cette date pour accumuler des coupons privilèges en adoptant des comportements prosociaux que tous les adultes de l’école souhaitent encourager.

IMPORTANT :

  • Les adultes seulement ont le droit de donner des billets privilèges (un enseignant ne devrait pas nommer un élève responsable qui surveille les autres et qui décide qui mérite ou non un billet privilège).
  • Les adultes ne devraient pas donner un billet privilège à un enfant qui le demande (même s’il dit : « s.v.p. », même s’il fait « des beaux yeux »…).
  • Les adultes ne devraient jamais retirer un billet privilège qui a été donné (si l’élève pose un geste répréhensible, les conséquences des règles de conduite devraient être utilisées pour le sanctionner).
  • Il est contre-indiqué de donner des billets privilèges pour encourager un comportement d’altruisme (… qui doit demeurer un geste « gratuit »).

Les commentaires sont fermés.